Collège de l'Escargot Rouge

Forum dédié à l'association le Collège de l'Escargot Rouge pour discuter des manifestations diverses d'icelui : jeux de figurines, de rôle, de plateau, tournois, etc... Toutes informations sur le site : www.escargotrouge.c.la
 
Le siteLe site  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Tawil at'Umr
Bourgmestre
Bourgmestre
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 45
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   13/2/2009, 16:00

Pas de prob mon p'tit Oursinet
Mais contrairement à ce que tu m'as dit par mail, tu es le bienvenue pour la suite : après tout tu ne manques que le début. Le meilleur vient pour la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tawilatumr.blogspot.com/
Oursinet
Duc modérateur
Duc modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3294
Age : 45
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   13/2/2009, 16:39

Ca roule ! en espérant que mon emploi du temps s'y prête...

_________________
ma ludothèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tawil at'Umr
Bourgmestre
Bourgmestre
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 45
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   15/3/2009, 05:06

Comme je l'ai indiqué, suite de l'enquête de New York vendredi 3 avril : je ne sais pas encore où, peut être que ce sera chez moi si je dois garder Ulysse mais cela ne posera guère de problèmes comme vous l'avez déjà vécu...
N'hésitez pas à discuter des éléments de l'enquête entre vous ici si vous le souhaitez.
J'éclaircirai des points de règles ou des éléments de cette enquête si vous le souhaitez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tawilatumr.blogspot.com/
Tawil at'Umr
Bourgmestre
Bourgmestre
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 45
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   15/3/2009, 17:01

VOILA MON RESUME PERSONNEL DE NOTRE PARTIE : J'AI MODIFIE QUELQUE PEU AVEC VOTRE ACCORD LE CALENDRIER...

Peu avant les fêtes de fin d’année de l’année 1924, M.Nigel Faust reçoit un télégramme de son vieil ami Jackson Ellias, télégramme qu’il juge inquiétant et qui l’enjoint à former un groupe d’investigateurs qui pourrait l’aider. Il aurait des « informations concernant l’expédition Carlyle ».
M.Faust, qui vient d’apprendre qu’il avait eu une fille d’une ancienne relation récemment décédée, June Doyle, contacte rapidement quelques connaissances qui lui donne les noms de différentes personnes qui pourraient être susceptibles de l’aider dans son enquête.
Ses recherches rapides sur l’expédition Carlyle lui apprirent que celle-ci date de 1919 et qu’elle a disparu durant un safari photo au Kenya après avoir fait des fouilles en Egypte. On a retrouvé les corps des porteurs de l’expédition mais pas ceux de leurs leaders.
C’est ainsi que le groupe composé de M.Faut, sa fille, Mlle Doyle médecin, M.Howard Fitzroy, ancien « policier », M.Gaston Gaulard, journaliste français du Petit Parisien et de M.Alastar O’Gormain, le factotum de M.Faust, se rendirent le 15 janvier 1925 à l’hôtel Chelsea de Manhattan où résidait Jackson Ellias.
Il était aux environs de 19.00 quand ils pénétrèrent dans l’hôtel, transis par la froid hivernal de New York, après que M.Gaullard ait pris quelques photos du groupe à l’extérieur, pour l’immortaliser. Arrivant devant la chambre d’Ellias, comme il ne répondait pas à leur appel, M.Fitzroy prit l’initiative de crocheter la porte et pénétra dans la pièce : trois hommes masqués la fouillait de fonds en comble et se jetèrent sur eux, armés de lames étranges. Un court engagement s’ensuivit : l’un des agresseurs meurt, transpercé de deux balles, les deux autres finirent assommés. Ils découvrirent horrifiés le cadavre de Jackson Ellias affreusement mutilé sur son lit. Entendant les sirènes de police, M.Fitzroy et O’Gormain disparurent avec l’un des suspects, laissant le reste du groupe s’expliquer avec eux.
Après un court entretien avec les forces de l’ordre, ils se retrouvèrent dans le manoir de M.Fausr pour faire le point. Ils avaient retrouvé un certain nombre d’indices sur les trois agresseurs :
· Une lettre adressée à M.Carlyle par un certain Faraz Najir du Caire.
· Une carte de la Fondation Penhew de Londres.
· Une boîte d’allumettes au nom du Tigre Trébuchant de Shangaï.
· Une photographie en noir et blanc d’un navire dans une rade.
· Une carte de visite d’Emerson Imports, à New York. Derrière était inscrit le nom Silas N’Kwane.
· Une lettre dactylographiée d’une certaine Miriam Atwright de l’université d’Harvard.
· Un prospectus sur une conférence donnée par le Pr Cowles.
· Ainsi que la photographie prise par Gaston Gaulard de l’étrange glyphe sanglante tracée sur le front de Jackson Ellias par ses agresseurs.
L’interrogatoire menée par M.Fitzroy sur l’individu suspect n’avait pas donné grand chose de concluant : l’homme, visiblement drogué, avait fini par lâcher qu’ils agissaient pour le compte d’un certain Mukunga. Il leur avait donné l’ordre d’éliminer Ellias car il avait trahi leur culte.
M.Faust crut reconnaître Shangaï dans l’arrière plan de la photographie, la glyphe correspondrait pour lui à celle d’une secte méconnue de Kenya, la Langue Sanglante, dont on dit qu’elle viendrait en fait d’Egypte. Quand aux lames qu’utilisaient leurs agresseurs, on les dénomme pranga et sont originaires du Kenya.

Le lendemain, le 16 janvier 1925, après que M.Faust ait pris le temps de lire le New York Times, qui revenait sur le meurtre atroce de Jackson Ellias, et donnait les noms de son éditeur (Jonah Kensington des Prospero Press), du Lt Martin Poole chargé de l’affaire, et de la date de son enterrement (le 24 janvier), le petit groupe se dirigea vers les docks pour enquêter sur Emmerson Imports. Ils apprirent que Jackson Ellias s’intéressait aux échanges avec Mombassa, un port du Kenya. Emerson était l’agent d’un exportateur de ce port, Ahja Singh. Ce dernier avait pour unique client la boutique Ju-Ju, située au 1 Ransom Court à Harlem. Le propriétaire était Silas N’Kwane. Grâce à un important pot-de-vin, ils purent regarder la dernière livraison de ce magasin, du thé et des objets d’arts africains. M.Fitzroy suggéra qu’ils prennent un masque kenyan pour s’en servir de « cheval de troie ».
En revenant vers les voitures, ils apprirent par les serviteurs de M.Faust que l’individu qu’il séquestrait venait de se prendre.
Après un déjeuner splendide, ils se rendirent à la maison qu’occupe dans la banlieue de New York le Pr Cowles. Ce dernier les reçut avec se fille et leur expliqua que sa conférence tenue le 14 janvier tenait sur sa découverte d’un culte malveillant parmi les Aborigènes d’Australie, celui du Père de Toutes les Chauves-Souris. Il se rappelait de la présence attentive de Jackson Ellias au premier rang, et se désola qu’il ne se fut point présenté. Il connaissait ses livres et respectait son érudition sur le sujet des cultes.

Le samedi 17 janvier 1925, le groupe prit sa journée pour se rendre à l’université d’Harvard où les attendait Mme Atwright. Celle-ci leur expliqua que Jackson Ellias souhaitait leur emprunter un livre publié par les Presses Universitaires d’Harvard, les sectes secrètes d’Afrique de Nigel Blackwell, un ancien étudiant. Tous les exemplaires avaient mystérieusement disparus de la bibliothèque.. Se rendant sur les lieux, ils relevèrent des traces anormales sur les parois de la baie vitrée qui surplombe la bibliothèque. M.Faust eu même une vision étrange qui le saisit soudainement, dans laquelle il vit une créature ailée fracasser la baie pour entrer dans la bibliothèque. Ils repartirent interloqués, laissant à Mme Atwright le soin de retrouver si possible un exemplaire du livre disparu.
M.Gaulard partit alors seul dans les archives du New York Times discuter avec ses confrères : il rencontra Tobby Jakson, un pigiste noir qui l’informa que les choses étaient tendues à Harlem entre différents gangs pour le trafic d’alcool. L’un d’eux visiblement, dirigés par des noirs, se servait du vaudou pour inspirer la peur et marquait ses victimes avec le même signe qui était gravé sur le front de Jackson Ellias.
Epluchant toute la nuit les archives du New York Times, M.Gaulard releva des éléments divers et variés sur les membres de l’expédition Carlyle :
· Il soupçonne une certaine M’Weru, une splendide femme noire originaire de l’Afrique australe, d’être derrière l’expédition Carlyle. Elle rencontra Roger Carlyle en 1917 dans la haute société de New York, se présenta comme une poète, et le fréquenta assidûment jusqu’au départ de l’expédition, le 5 avril 1919. A partir de ce moment là, elle disparaît corps et âme. Une réputation sulfureuse de débauche traîna avec elle.
· Le Dr Robert Huston était le psychanalyste de Carlyle. Il l’accompagna officiellement pour continuer sa thérapie, mais de fait on soupçonnait que ce dernier le fit chanter, après le suicide de sa maîtresse et patiente, Imelda Bosch.
· Sir Aubrey Penhew, vicomte Pevensey, était un lord britannique fortuné et un égyptologue consacré, à l’origine de nombreuses découvertes. Il rejoint l’expédition à Londres..
· Miss Hypatia Masters était une ancienne amie de Roger Carlyle, qui évoluait dans le même milieu que lui et se fit remarquer en filtrant avec un étudiant catholique marxiste, Raoul Luis Maria Pinera. Elle embarqua comme photographe et linguiste du groupe.
· Jack Brady, l’homme à tout faire de Carlyle, a un passé tumultueux et vient d’un milieu pauvre.
Pendant ce temps, le reste du groupe épluchait le passeport de Jackson Ellias et se rendait compte qu’il avait fait un long trajet entre Nairobi, Hong Kong, Le Caire, Londres et enfin New Yok durant l’année 1924.

BIEN ENTENDU J'AI PU FAIRE DES ERREURS OU OUBLIER DES TRUCS
COMMENTEZ...


Dernière édition par Tawil at'Umr le 29/3/2009, 21:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tawilatumr.blogspot.com/
Arnaud
Sergent
Sergent
avatar

Masculin Nombre de messages : 69
Age : 46
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   17/3/2009, 18:15

" il avait trahi leur culte. " je ne me rappelais pas de ce détail, cela veut il dire qu'il appartenait au culte ? la question a t elle ete pausé a cetataire ?

Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tawil at'Umr
Bourgmestre
Bourgmestre
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 45
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   17/3/2009, 18:31

Personne n'a relevé à ma connaissance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tawilatumr.blogspot.com/
Tawil at'Umr
Bourgmestre
Bourgmestre
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 45
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   29/3/2009, 21:51

DEUXIEME RESUME DE PARTIE

M .Faust, ayant sollicité un entretien avec Mlle Erica Carlyle, la sœur de Roger Carlyle, se rendit chez elle le 18 janvier 1925 avec tout le groupe. Il la trouvèrent avec M.Bradley Grey, un avocat d’affaires réputé, et discutèrent longuement avec eux. Visiblement, rouvrir cette vieille histoire ne leur plaisait guère. Erica se souvenait avec horreur des événements qui la conduirent à prendre en main les affaires de sa famille. Elle ne comprenait pas que son frère se soit entichée d’ « une femme dépravée » (M’Weru), et soupçonnait le vicomte anglais d’avoir profité de la fortune de son frère pour satisfaire sa marotte personnelle. M.Grey lui défendait bec et ongles chaque once d’informations. Comme M.Fitzroy faisant remarquer que la sécurité lui paraissait renforcée, ils finirent par avouer qu’il avait été victime d’une intrusion ayant fait une victime, un domestique. Mlle Carlyle les amena jusqu’à la bibliothèque, la cible semble t’il de leurs agresseurs, et sortit d’un coffre les quatre livres que lisaient et relisaient son frère avant son expédition mystérieuse :
· Le tome 2 des Manuscrits Pnakotiques, l’édition londonienne de 1758 : Erica avait tenté de le lire et en gardait une profonde révulsion.
· Un manuscrit relié sur du parchemin rédigé en vieux français et intitulé Passages choisis du livre d’Ivon d’un certain Gaspard du Nord. Il semble fort ancien et très fragile.
· Le peuple du Monolithe, un recueil de poèmes récent de Justin Geoffrey, mort dernièrement dans un asile d’aliénés.
· Un journal intime, relié en peau humaine, intitulé la vie d’un dieu d’un certain Montgomery Crompton, datant certainement du siècle dernier.
Après de multiples tractations, Mlle C arlyle leur permit de prendre le journal intime avec eux et M.Grey accepta de les recevoir mardi prochain pour éplucher la comptabilité de 1919 et analyser les dépenses de l’expédition Carlyle.
M.Fitzroy et O’Gormain décidèrent de faire un repérage de la boutique Ju-Ju dans la soirée, pendant que M.Gaulard allait se détendre au cinéma et que M.Faust entreprenait de lire le journal intime de Montgomery Crompton.
Le repérage ne donna pas grand chose : les lieux semblaient en effet surveillés. Les deux hommes préférèrent se replier.
M.Gaulard rencontra de nouveau Tobby Jackson qui lui confirma qu’Harlem se retrouvait sous l’emprise d’une secte vaudou sanguinaire, que la rumeur locale dotait de pouvoir surnaturel.
M .Faust se plongeait lui dans les délires d’un fou sanguinaire, un artiste anglais qui décrivait son périple en Egypte pour devenir grand prêtre de la Fraternité du Pharaon Noir, un culte malveillant adepte des pires atrocités.

Le 19 janvier 1925, M.Faust, Fitzroy et O’Gormain se rendirent à la boutique Ju-Ju pour rencontrer son propriétaire, Silas N’Kwane. Malgré les avertissements des autres investigateurs, M .Faust tenait à le voir face à face pour connaître la vérité. Ils entrèrent dans une petite boutique bien tenue, placée devant un mont de piété, étroitement surveillée discrètement en permanence. Malgré les multiples références à Jackson Ellias, le vieil homme, Silas N’Kwane, s’entêta à déclarer ne rien connaître à son sujet. M.Faust fut immédiatement persuadé que l’homme lui mentait.
M.Gaulard rencontrait l’éditeur d’Ellias, Jonah Kensington, qui finit par lui céder avec réticence les dernières notes de travail de l’écrivain sur son prochain livre, qui devait s’attaquer à l’expédition Carlyle. Si les premiers éléments étaient prometteurs, Ellias ayant découvert au Kenya des éléments, des témoins, qui remettaient en cause la version officielle, et accréditaient même la survie d’au moins un membre de l’expédition, Jack Brady, les derniers feuillets sont complètement incohérents, hystériques même.
Ces notes rappelèrent surtout à Mlle Doyle qu’elle devait se procurer les dossiers médicaux du Dr Huston. Elle avait tenté, en pure perte, durant toute la journée d’analyser les échantillons qu’il avait relevé dans la bibliothèque d’Harvard.
Ces notes amenèrent le groupe à s’interroger sur la véritable nature de l’expédition Carlyle, sur la place de M’Weru, qui ne semble pas avoir participé activement à celle-ci mais qui en serait l’inspiratrice, sur celles des autres membre, victimes ou complices d’un plan qui les dépasse.
M.Faust décide alors de téléphoner à Mlle Carlyle pour la convaincre de lui céder les livres de son frère : celle-ci accepte, pour se débarrasser définitivement de cette histoire. Pour elle, son frère était un irresponsable, qui est mort et enterré et qu’elle ne souhaite pas voir revenir.
M.Fitzroy et O’Gormain partent immédiatement pour les prendre mais sont attendu à leur retour par un comité d’accueil : une voiture inconnue dépose devant la grille de M.Fasut cinq personnes qui les attaquent. A leur grande horreur, ils se rendent compte qu’ils sont agressés par cinq cadavres qui semblent mués par la seule volonté de les dévorer. Une lutte acharnée éclate dans les jardins de la propriété et les cinq zombis sont finalement détruits.
M.Fitzroy, blessé dans la lutte, s’en prend violemment à M.Faust et lui reproche son altitude provocante à la boutique Ju-Ju.
Chacun s’en retourne méditer dans sa chambre pendant que M.Fasut s’attaque aux Manuscrit Pnakotiques, s’endormant littéralement dessus et commence un mystérieux rêve où le sable et une mystérieuse silhouette ténébreuse prennent une place prépondérante…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tawilatumr.blogspot.com/
Ange Gardien
Master of Wish and Liberty
Master of Wish and Liberty
avatar

Masculin Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   31/3/2009, 17:42

Il ne s'agit pas d'une engueulade avec monsieur Fitzroy... Mais de montrer le fait que les frontières du voile ont été déchirées.
Il semble que chacun doive utiliser ses armes.
Il est impossible d'agir si on n'est pas sûr à 100 %. La punition sera sévère mais sans doute différée dans le temps.
Quoique.
Je compte bien essayer de faire jouer des relations pour pourrir cet enfoiré de NkWane.
Et recruter d'autres gros bras, mais pas pour les jeter dans la gueule du loup. Il faut arriver à extirper le bonhomme de sa communauté *Censuré* et le faire parler.
Le faire emprisonner sous le coup d'une fausse accusation (en jouant des bons contacts quand on a de l'argent - et ça n'est qu'un *Censuré* après tout pour les flics de base) de trafic de drogue ou d'alcool.
La mort des gros bras n'était pas dans les plans de Faust.
Ca ne doit pas rester impuni. On ne laisse pas impuni les sectateurs des ombres. Ils doivent payer.
C'est une juste croisade.
Evidemment, le temps que va mettre la croisade, ça...
Réagir à vif serait peut-être mal venu. Tuer Nkwane trop facile, on ne saurait pas qui est derrière.
Il va y avoir de l'embauche de pnjs ou de pjs si ces derniers se sentent de faire un kidnapping pulp.


Sinon, j'ai parlé des règles gumshoe sur un aut' forum.
M'est avis que ça serait moins frustrant dans les compétences générales (ou à la limite en combat / poursuite) si le total des dés était scindé en deux...
Une partie fixe, toujours rajoutée, quelle que soit la longueur de la scène et une autre réserve;
La partie fixe serait le tiers de la compétence arrondie à l'inférieur.
De 3 à 5, tu rajoutes toujours 1.
De 6 à 8, toujours 2.
Un type qui a 11 a ainsi 8 de réserve et 3 points fixes.
Un autre qui aurait 8, serait à 6 de réserve et 2 points fixes.

Ca permettrait d'éviter l'illogisme que j'ai ressenti à devoir changer trop vite d'arme sans raison valable.
C'est le principal écueil de gumshoe pour moi : la frustration générée par la sensation de ne pouvoir plus rien faire alors que ta réserve est épuisée...

_________________
Viens t'battre, allez [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] // Chroniques Donjons et Dragons


Dernière édition par Seigneur Blackblood le 31/3/2009, 17:52, édité 1 fois (Raison : Censure : attention aux termes employés sur le forum, même s'ils le sont dans un contexte donné.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://escargotrouge.1fr1.net
Tawil at'Umr
Bourgmestre
Bourgmestre
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 45
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   31/3/2009, 18:58

le partage des dés n'est pas pour moi la bonne solution.
je ne vois pas pourquoi un joueur devrait avoir une base fixe : c'est illogique.
je crois que la vraie réponse tient au style du jeu et du maître.
Cthulhu n'est pas un jeu de combat, et ils doivent rester rare, même dans une version pulp.
je pense qu'il est de ma responsabilité de donner plus de récupération si le besoin s'en fait sentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tawilatumr.blogspot.com/
Arnaud
Sergent
Sergent
avatar

Masculin Nombre de messages : 69
Age : 46
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   1/4/2009, 18:31

Ya cheers alien alien alien Astur

Je pense personellement que tout ceci ne nous conserne pas et que cette piste est une impasse mortel. Mr Faust a beau etre tres riche, il a des mois des retard sur l'organisation et la structure d'une secte "wodou" à Arlem.
Elle vien de nous montrer sa puissance, et ca science. Nous ne somme que des larves par rapport a eu, Ils sont sans doute une petite centaine, fanatique, drogué et pret a tout, nous somme 5, faible et pour certain plus tres saint d'esprit. Nous n'avons et n'aurons aucune chance face a eux. Mr faust peut recruter autant qu'il veut, il ne recrutera que des employés pas pret a y laisser leur vie. Moi en tout cas je ne met pas un orteil a Arlem.
Le mieux c'est de remettre tout ce que nous avons comme preuvent, a la police, faire jouer les relation de Mr faust (avec un petit don au "veuves de la police" et laisser faire le menage dans arlem par la garde civile.

Noublions pas notre bute : reprendre les recherche de Eliase
Découvrir ce qui est arriver a l'expédition Carlyde, Découvrir ce que veux faire la "Langue Sanglante" au kenya

Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Gardien
Master of Wish and Liberty
Master of Wish and Liberty
avatar

Masculin Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   2/4/2009, 00:09

Tawil at'Umr a écrit:
le partage des dés n'est pas pour moi la bonne solution.
je ne vois pas pourquoi un joueur devrait avoir une base fixe : c'est illogique.
je crois que la vraie réponse tient au style du jeu et du maître.
Cthulhu n'est pas un jeu de combat, et ils doivent rester rare, même dans une version pulp.
je pense qu'il est de ma responsabilité de donner plus de récupération si le besoin s'en fait sentir.

Heuuu. je suis assez spécialiste des systèmes de jeu.
Si, ça a un sens dans un contexte où tu as tout épuisé en deux rounds et où tu te retrouves forcé d'agir de manière parfois illogique parce que tu n'as pas d'autres moyens (J'ai agi de manière illogique pour devoir aider le personnage d'Hervé dans le premier combat parce que je n'avais plus de réserve de flingue.Ca peut aller une fois en supposant que je ne pouvais pas tirer sur cette cible précise mais ç'est vraiment pas engageant sur un mode un peu pulp de savoir que tu peux plus rien faire, finito).
Mais bon... Ch'uis pas le seul à trouver que ça buggue une fois une réserve épuisée. Ma femme s'est fait la même réflexion.

Ca empêche pas de jouer, les combats étant rares. Mais quand même. Alors que la mécanique de combat fonctionne vite et semble élégante, c'est un peu dommage de se sentir frustré si la baston dépasse deux ou trois rounds.

Dans une option très pulp, si j'avais à faire jouer, ça serait cette réserve fixe ou le renouvellement complet des réserves de combat tous les X rounds de jeu (3 à 6 selon le niveau de pulp).

Eudes, le terme censuré était parfaitement approprié dans le contexte. C'est même à l'époque bien autre chose qu'un gros mot.
On ne risque rien à l'employer.

Sur la manière de réagir contre les salopards de Harlem, ouais, c'est clair que si les moyens légaux, des accusations de traffic de drogue (en plantant du matériel dans les livraisons de la boutique) et des preuves étaient recueillies et transmises aux flics, ça serait tout bon effectivement. La vengeance n'est pas quelque chose qu'on doit accomplir dans le feu de l'action. Parfaitement. Planifier pour faire tomber est juste. Mais savoir qui est la tête l'est tout autant.

_________________
Viens t'battre, allez [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] // Chroniques Donjons et Dragons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://escargotrouge.1fr1.net
Tawil at'Umr
Bourgmestre
Bourgmestre
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 45
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   2/4/2009, 17:27

Heuuu ca fait plus de 25 ans que je joue, poker, wargames, JDR, JDP; killer, soirée enquête : je pense avoir touché à peu près tout les systèmes et j'ai un principe de base : je ne critique pas un système avant de l'avoir fait tourner. Et deux scénarios ce n'est pas suffisant pour juger.
Surtout que les jeux anglo-saxons, à la différence des jeux français, connaissent de vrai beta tests qui durent souvent plusieurs mois, voire une année ou plus !
Les combats sont rapides à Cthulhu et ne devrait pas durer plus de trois rounds.Surtout en mode pulp, où vous êtes avantagé.

Exemple : un thug attaque Nigel Faust.
Thug Mêlée 5 Santé 6 Seuil de blessure 2 un poignard (dgts -1)
Nigel Armes à feu 5 Mêlée 2 Bagarre 2 Santé 10 Seuil de blessure 3 un révolver (dgts -1)
Le thug lance un dé 4, il ajoute 2 et fait donc 6. 6-3 = 3 de réussite
Nigel lance un dé 3, il ajoute 3 et fait donc 6. 6-2 = 4 de réussite.
Nigel a gagné la contestation de 1. Il ajoute 1 à cause du bout portant de son révolver.
Il lance un dé pour les dégâts : 4
On ajoute le point de la réussite et le point de la portée, 6 en tout.
Le thug est tombé à 0 en Santé. Il est mort à terre.
Fin du combat.

Bien sur je suis conscient que c'est une passe idéale pour toi, mais tu remarqueras que tu n'as pas tiré des 5 ou des 6, et que ta réserve n'est pas totalement entamée...

Les règles de Cthulhu stipule que les réserves représentent la confiance des joueurs dans leurs capacités. Elle s'aménuise au fur et à mesure.
Tu n'as pas agi de manière illogique. Tu as arrêté de tirer car tu t'es rendu compte que tu étais inefficace et tu as pris une autre arme que tu maîtrisais mieux.

Encore une fois, restaurer plus souvent les réserves peut être une solution et là je partage ton avis. Dans une ambiance vraiment Indiana Jones on peut le faire plus souvent.
Et cela ne me posera pas de problèmes si cela devait arriver.

A plus !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tawilatumr.blogspot.com/
Leto
Sergent
Sergent


Masculin Nombre de messages : 57
Age : 46
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   7/4/2009, 09:41

Vade retro Indiana Jones ! Sort de ce corps ! il est hors de question de tourner "Les Masques de Nyarlathotep" en mode ultra pulp. Au contraire, c'est parce que Cthulhu n'est pas un jeu de combat, qu'ils en deviennent plus flippants (...les combats). Lorsque les zombies nous ont attaqué, le fait de manquer de ressources correspondait bien à la panique de Fitzroy. Lorsque la mâchoire impie s'est refermée sur mon bras, en m'arrachant de la chair, nous étions en complète immersion dans l'univers du jeu. Je suis un peu maso mais je suis pour du réalisme. Si cela devient trop facile, ce n'est plus marrant. A ce sujet, Fitzroy essaiera de convaincre Faust qu'il fait fausse piste en voulant s'attaquer à la secte de Harlem. Pour l'ancien responsable de la sécurité du Président des USA, il faut s'attaquer aux racines du Mal, non à ses conséquences. Il est temps de partir de New-York, soit pour Londres ou pour le Caire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud
Sergent
Sergent
avatar

Masculin Nombre de messages : 69
Age : 46
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   10/4/2009, 07:51

OUI et NON
POur ma part j'ai trouver cela bien le système de combat, même si effectivement, il est un peu étrange que un perso qui a un tres bon score en réserve, n'est pas un potentiel basic plus élever que celui qui n'a rien ou presque. Mais de la a avoir la moiter du score en fixe, ca change trop l'esprit du système.
Moi je trouve que la solution restauration est bonne, mais il faudrait la "complexifier".
Je m'explique, c'est trop simple le tout est restaurer pour tout le monde (ce qui on rien fait ca leur sert pas), je verrais bien un truc du style chaque joueur a 50% de ses scores en potentiel de restauration. si j'ai 40 point de score dans toute les compétences général , j'ai donc 20 de restauration que je peux utiliser a ma guise. Je choisie donc la ou je veux etre efficace mais au détriment du reste. c'est pulp, mais c'est pas bourin

Par contre pas trop de précipitation avant de partir il nous reste la piste des doc du psychiatre et je pense qu'il faut aller a Londre pour connaitre l'itinéraire exacte que l'expédition avais prévue de faire en Égypte et les contacte quel pouvais esprer sur place et ca c'est la fondation Pennew a Londres et puit de toute façon il ne doit pas y avais beaucoup de bateaux directe NY - le Caire


Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Gardien
Master of Wish and Liberty
Master of Wish and Liberty
avatar

Masculin Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   2/5/2009, 10:51

Heuuuu.
Je suis un spécialiste des systèmes.
J'en ai lu des tas, je corrige pour des éditeurs, je relance quand ça buggue.
Gumshoe buggue sur ce point là. Je maintiens que le tiers en fixe (pour les compétences générales) serait pulp et semblerait efficace.
C'est pas grave si on fait pas des tas de combat, mais les combats n'ont rien de pulp avec cette mécanique (je ne vais pas étaler les travers, on s'en fout, l'ambiance autour de la table est bonne et aucun pj n'est mort contre les zombies et édouard est un bon mj), mais passons, j'ai l'intention de ne plus en faire des combats.


Sinon, pour revenir au sujet.
Ma femme est malade et préférerait si c'était possible, qu'on joue chez nous.
Est-ce que ça gêne du monde et qu'est-ce qui est prévu ? A quelle heure ?

_________________
Viens t'battre, allez [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] // Chroniques Donjons et Dragons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://escargotrouge.1fr1.net
Tawil at'Umr
Bourgmestre
Bourgmestre
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 45
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   7/5/2009, 19:49

RESUME DE LA TROISIEME PARTIE !!!

Mlle June Doyle et M. Gaston Gaulard se rendirent le 20 janvier 1925 aux Affaires Médicales de New York pour demander à consulter les archives du feu Dr Huston. Ils passèrent leur journée à fouiller les archives du psychiatre et tombèrent sur plusieurs rapports mentionnant Erica et Roger Carlyle. Ils comprirent que la déontologie de ce praticien laissait à désirer. Les rêves détaillées de Roger Carlyle revenaient de façon insistante sur une silhouette ténébreuse qui lui proposait de devenir l’égal d’un dieu.
Pendant ce temps, M. Nigel Faust demandait à M. O’Gormain de s’arranger pour faire tomber la boutique Ju-Ju. Se rendant compte que la pègre refusait de se mettre à dos le gang vaudou sévissant à Harlem, ils décidèrent de monter une combine : faire tomber la boutique pour trafic d’alcool, en glissant dans leur cargaison d’objets ethniques du whiskey écossais.
M. Faust prit la décision de contacter un occultiste connu de la Nouvelle Orléans, Etienne-Laurent de Marigny, pour qu’il l’éclaire sur les zombies et le vaudou.

Le 21 janvier 1925, tout le groupe se rendit à la soirée du Lion’s Club organisé pour réunir des fonds pour les cannes blanches. M. Faust venait juste de finir les Manuscrits Pnakotiques et était assez troublé par les révélations assénées sur une civilisation extra-terrestre pré-humaine ayant existé en Australie. Il put toutefois glisser une recommandation pressante auprès du maire de New York, John F. Hylan, pour qu’il fasse intervenir les forces de police contre une boutique tenue par les Afro-américains en plein Harlem, responsable d’après lui d’un trafic d’alcool prospère.
M. Fitzroy profita de la soirée mondaine pour reprendre contact avec ses anciens collègues des Services Secrets, qui escortaient le vice-président des Etats-Unis, Charles G. Dawes. Ils lui confirmèrent qu’il y avait eu quelques meurtres inexpliqués parmi la haute société, dont le caractère violent était le seul élément commun.
M. Gaston Gaulard passa une partie de la soirée avec le Pr Henry Jones, célèbre archéologue et spécialiste des langues mortes, qui lui détailla longuement l’histoire du Pharaon Noir, un mythe selon lui déformée par le temps, et lui parla des trois pyramides de Snéfrou, qui avait mis fin à son règne et reprit les rênes de l’Egypte.

M. Faust reçut le 22 janvier 1925 un télégramme de M. de Marigny, qui lui enjoignait de ne pas mépriser la puissance du vaudou, et de s’en tenir le plus loin possible. Il décida de se consacrer alors à la lecture du manuscrit parcheminé écrit en vieux français.

Tous se rendirent le 24 janvier 1925 aux funérailles de Jackson Ellias. Ils n’y trouvèrent que son éditeur, Jonah Kensington, qui les remercia de leur présence et leur parla des deux contacts de l’écrivain à Londres, Mickey Malloney, le directeur du Scoop, et l’inspecteur Barrington de Scotland Yard.
A la sortie du cimetière, deux policiers en civil les attendaient : non sans une certaine colère, ils leur donnèrent les différents éléments que la descente de police avait trouvé dans la boutique Ju-Ju :
· Un livre nommé les sectes secrètes d’Afrique.
· Un masque d’ébène de facture africaine dont les traits inhumains semblent mélanger différents animaux.
· Un bol de cuivre poli gravé de runes inconnues.
· Un sceptre sculpté en bois sur lequel de nombreuses runes couvrent tout le manche.
· Un serre tête de métal gris couvert de runes aussi.
Ils apostrophèrent violemment M. Faust, lui reprochant de ne pas les avoir prévenu qu’il y avait autre chose que des trafiquants d’alcool dans cette « boutique de l’enfer ».
Les rejoignant à leur voiture, M. Fitzroy apprit que sur les douze policiers vétérans ayant pénétrés dans la cave de la boutique, seul trois remontèrent indemnes. Six furent tués par une horreur surgie d’un puits, trois sont internés à l’asile. Le raid vit la mort du dénommé Mukunga, non sans celui-ci arrache à distance de manière incompréhensible le cœur chaud et battant d’un des policiers.

Le lendemain, 25 janvier 1925, le groupe embarqua à New York sur un paquebot en première classe à destination de Southampton.
M. Faust profita du répit de la traversée pour apprendre à tous l’un des sorts qu’il avait compris dans le manuscrit parcheminé, le mystérieux Signe d’Eibon. Le scepticisme marquait la majorité des visages, mais l’horreur des derniers jours rendait les esprits plus réceptifs.
La traversé fut consacrée à l’étude, d’aucun se saisissant d’un des livres découverts à New York pour essayer de comprendre ce qui pouvait les attendre. Les objets restaient toutefois mystérieux à tous.

Ils arrivèrent le 29 janvier à Southampton, en Angleterre et prirent le train pour Londres. Ils débarquèrent dans la plus grande ville du monde le lendemain à 8.04 à Victoria Station. Ils profitèrent de cette première journée pour visiter la ville, et surtout le British Museum. M. Faust prit le temps de demander un rendez-vous pour le lendemain avec le directeur de la Fondation Penhew, Edward Gavigan, dont la carte de visite avait été retrouvé dans la chambre d’Elias.
Le samedi 31 janvier 1925 ils pénétrèrent dans la somptueuse Fondation et rencontrèrent son directeur. Celui-ci soutenait que M’Weru avait fait tourné la tête à M. Carlyle et au vicomte Pevensey, leur soutirant un maximum d’argent avant de disparaître en Egypte. Il affirmait aussi n’avoir rencontré Jackson Elias qu’une seule fois, et de façon fugace : il l’avait interviewé pour son livre sur le rôle de Sir Aubrey dans l’expédition Carlyle.
En sortant dans Tottenham Court Road à la suite de ce long entretien, le groupe avait la désagréable impression que le respectable directeur de la Fondation ne leur avait pas tout dit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tawilatumr.blogspot.com/
Tawil at'Umr
Bourgmestre
Bourgmestre
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 45
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   7/5/2009, 20:07

VOICI LES LIVRES DONT VOUS DISPOSEZ...

Les Manuscrits Pnakotiques
Auteur Compilation réunie par Thomas Potter, vice trésorier de l’Irlande, membre du Hellfire club.
Date de publication 1758 à Londres en 3 volumes reliés.
Langue Anglais du 18ème siècle.
Provenance Coffre de la bibliothèque du manoir Carlyle.
Livre Ressources.
Mythe de Cthulhu +1.
Sort Aucun
Il s’agit uniquement du deuxième volume, qui s’attarde plus particulièrement sur la Grande Race de Yith, et le compulser peut donner 2 points de Réserve pour une compétence d’investigation en Australie.

Passages choisis du Livre d’Ivon
Auteur Gaspard du Nord.
Date de publication Notes de travail personnel sur du parchemin relié, vers 1240.
Langue Français médiéval.
Provenance Coffre de la bibliothèque du manoir Carlyle.
Livre Indices.
Sorts Appeler Celui qui Règne dans l’Abîme et le Signe d’Eibon.
Les notes de traduction du sorcier français s’attardent sur les moyens de se protéger des Dieux extérieurs et plus précisément de Nyarlathotep. Feuilleter ce livre donne 1 point de Réserve en Astronomie ou Occultisme.

Le peuple du monolithe
Auteur Justin Geoffrey
Date de publication 1924.
Langue Anglais.
Provenance Coffre de la bibliothèque du manoir Carlyle.
Livres Indices.
Recueil de poèmes de Justin Geoffrey, poète dément qui mourut dans un asile. On murmure qu’il se suicida. Feuilleter ce livre donne 1 point de Réserve en Histoire.

La vie d’un dieu
Auteur Montgomery Crompton.
Date de publication 1805.
Langue Anglais.
Provenance Coffre de la bibliothèque du manoir Carlyle.
Livres Indices.
C’est le journal intime de l’auteur, artiste anglais arrivé en Egypte et devant accéder à la prêtrise de la Fraternité du Pharaon Noir. C’est une collection d’horreurs blasphématoires, de descriptions complaisantes de sacrifices mais aussi du sanctuaire du Pharaon Noir. Feuilleter ce livre donne 2 points de Réserve pour une compétence d’investigation au Caire, et seulement 1 point à Londres.
Spécial : le livre est relié en peau humaine (perte d’Equilibre mental 2).

Les sectes secrètes d’Afrique
Auteur Nigel Blackwell.
Date de publication 1923. 20cm x 25cm en reliure carton
Langue Anglais.
Provenance Université d’Harvard (Boutique Juju).
Livres Indices.
Sort Ranimer les morts.
L’auteur parle de nombreuses sectes initiatique de guerriers en Afrique, avant de s’arrêter longuement sur le culte de la Langue Sanglante qu’il a pu infiltrer. Il y décrit M’Weru et la cérémonie qui eut lieu en 1916. Censuré par les autorités, il n’en reste plus que treize exemplaires disséminés parmi les universités anglo-saxonnes et les collectionneurs privés. Le feuilleter donne une Réserve de 2 points dans une compétence d’investigation au Kenya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tawilatumr.blogspot.com/
Tawil at'Umr
Bourgmestre
Bourgmestre
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 45
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   7/5/2009, 20:21

VOICI LE SORT APPRIS PAR TOUS

Signe d'Eibon
Ce glyphe ressemble à un svastika à trois branches. Correctement tracé, il rend le porteur invisible aux yeux des agents de Nyarlathotep.
Difficulté du test d'Equilibre mental : 4
Coût : 2 pts d'Equilibre mental pour le dessiner. 2 pts à chaque utilisation.
Temps : 5 mn pour le tracer.

VOICI LE SORT APPRIS UNIQUEMENT PAR RAF

Appeler Celui qui Règne dans l'Abîme
Ce sort permet d'établir un contact onirique avec le Seigneur du Grand Abysse. Le sorcier doit accomplir ce rituel de nuit, sur une falaise isolée au bord de la mer. Le Seigneur apparaît généralement sous la forme d'un rêve.
Difficulté du test d'Equilibre mental : 5 (4 avec une dépense en Occultisme ou Archéologie)
Opposition : Inertie 30 (20 si le sorcier dispose d'une idole du culte du Seigneur)
Coût : 3 pts d'Equilibre mental
Temps : 1 heure pour le lancer. Le Seigneur répond dans les nuits suivantes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tawilatumr.blogspot.com/
Tawil at'Umr
Bourgmestre
Bourgmestre
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 45
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   7/5/2009, 20:26

Une petite précision Raf : tu n'as pas perdu de Santé mentale (du moins pas encore, yark yark !!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tawilatumr.blogspot.com/
Ange Gardien
Master of Wish and Liberty
Master of Wish and Liberty
avatar

Masculin Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   8/5/2009, 00:20

Va falloir que je trouve une idole du Seigneur du Grand Abysse et que je lise les sectes secrètes d'Afrique, cong Smile

Ouais, on a la plus que désagréable impression de se faire enfler.
Je dois aussi te remercier pour le fou rire que m'a provoqué en dehors du jeu la réaction des policiers et pour suggérer quand même que j'aimerais bien embaucher tout policier volontaire qui aurait survécu au drame et qui voudrait en savoir plus ou qu'un bon pnj (voire pj) "stalker" pourrait être issu de ces survivants.

_________________
Viens t'battre, allez [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] // Chroniques Donjons et Dragons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://escargotrouge.1fr1.net
Tawil at'Umr
Bourgmestre
Bourgmestre
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 45
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   8/5/2009, 00:46

L'idée est bonne et peut même donner un PJ de remplacement en cas de mort subite d'un personnage...
Autre chose : donnez moi les dépenses faites avec vos 6 PE que j'actualise vos fiches...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tawilatumr.blogspot.com/
Arnaud
Sergent
Sergent
avatar

Masculin Nombre de messages : 69
Age : 46
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   8/5/2009, 11:32

pour les PE j'ai 2 en archéologie

Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud
Sergent
Sergent
avatar

Masculin Nombre de messages : 69
Age : 46
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   8/5/2009, 11:37

Eu tu devait Nous donner un indice que tu avais pas l'autre soir, je crois que c'est l'article du time sur l'expédition actuel de la fondation penwen; expédition Clave ?

Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tawil at'Umr
Bourgmestre
Bourgmestre
avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 45
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   8/5/2009, 12:31

Voui tu fais bien de me le rappeler je vous le donnerai à la prochaine partie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tawilatumr.blogspot.com/
Ange Gardien
Master of Wish and Liberty
Master of Wish and Liberty
avatar

Masculin Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   19/5/2009, 13:24

Bien, pour les PE, je me rappelle plus. J'ai mis en Intimidation, pour sûr. 2 points.

EJ'ai pas mal de dates prises en juin pour le travail.
J'avais à l'origine prévu le game day, mais si ce n'est pas possible de bien prévoir une date début juin, il va bien falloir décaler le truc comme le proposait édouard au 23 Mai.
Chose contre laquelle je n'ai rien d'ailleurs.
Est-(ce que tu peux savoir qui est dispo et quand ?

_________________
Viens t'battre, allez [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] // Chroniques Donjons et Dragons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://escargotrouge.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er   

Revenir en haut Aller en bas
 
[CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CTHULHU Pulp] Ze Masks of Nyarlathotep - suite samedi 1er
» [DD4] Ceux de l'Heptagramme > Suite samedi 22 / 05
» [DD4] Campagne vlamisk > Suite samedi 25/07
» L'appel de Cthulhu
» Les films qui n'auraient jamais dû avoir de suite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Collège de l'Escargot Rouge :: Jeux de rôle :: Autres Jeux de rôle-
Sauter vers: