Collège de l'Escargot Rouge

Forum dédié à l'association le Collège de l'Escargot Rouge pour discuter des manifestations diverses d'icelui : jeux de figurines, de rôle, de plateau, tournois, etc... Toutes informations sur le site : www.escargotrouge.c.la
 
Le siteLe site  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [DEADLANDS Classic] We need you!

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Gatling
Comte
Comte
avatar

Masculin Nombre de messages : 641
Age : 35
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: [DEADLANDS Classic] We need you!   28/3/2018, 18:16

"Pour une poignée de dollars" au cinéma Le Rio de Saint-Florent-sur-Cher, le jeudi 5 avril à 20:00.
À ne pas manquer !!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azoun
Comte
Comte
avatar

Masculin Nombre de messages : 707
Age : 42
Date d'inscription : 25/10/2013

MessageSujet: Re: [DEADLANDS Classic] We need you!   16/4/2018, 16:00

Résumé de la séance du 24 mars :

Le groupe décide de chercher des informations sur le fameux château de Moctezuma, qui semble être un lieu en lien avec l’histoire du vieil indien. Les héros se séparent, certains interrogent des journalistes, d’autres cherchent en bibliothèque et les derniers font jouer leurs connaissances dans les milieux de l’archéologie.
Cela prend quelques jours et les informations sont assez semblables :
« Le Château de Moctezuma serait situé en Arizona,  ce n’est pas un château, mais plutôt une construction troglodyte, à flanc de falaise. On la doit aux Anasazis, les ancêtres des Zunis. Anasazis signifient "ceux qui ont disparu" ou "ceux qui sont partis rejoindre les étoiles". En tous les cas, c’est un peuple qui n’existe plus pour une raison inconnue mais qui avait un niveau technique supérieure à celui des indiens du Weird West. »
(bibliothèque, journaliste)
« Cette cité a été brièvement décrite par des  survivants Conquistadors menés par Coronado au début du 16ème siècle. Après avoir arpenté l’Amérique centrale et une partie du Sud à la recherche de l‘El Dorado, ils auraient finalement trouvé le Château de Moctezuma et l’auraient nommé ainsi car cela ne ressemblait pas à une habitation indienne, qu’ils voyaient toujours dans leurs tipis. Ils mirent donc cette construction au crédit des aztèques, qu’ils connaissaient bien et bien plus proche de ce style architectural. Malheureusement, la localisation assez floue (Arizona, Nouveau-Mexique ?) n’a jamais permis de retrouver ce soi-disant site, qui reste pour l’heure plus une légende qu’autre chose… »    
(bibliothèque, historien du muséum).
Par contre, toutes les sources sont unanimes, ici à Denver, c’est la Société des Explorateurs qui a le plus de chance d’en savoir plus. Seulement, les héros hésitent à y retourner sans Hunter qui y semblait bien vu. Et ils échafaudent une théorie selon laquelle ce serait aussi le lieu de destination de l’expédition européenne, malgré le fait que le journal indique le Mexique comme destination et que le  château de Moctezuma serait vraisemblablement en Arizona.
Finalement, ils retournent à la SdE et rencontre à nouveau Pennington Smythe, qui doit également faire des recherches mais il sait que le seul vrai indice est la mention des Anasazis. On sait peu de choses de ce peuple disparu. Après un certain temps (quelques jours), il fera savoir qu’un peuple indien, les Havasupai, seraient de lointains descendants des Anasazis. Dans les archives de la SdE, on a exhumé un carnet d’expédition d’un certain Colonel Powell qui cite d’ailleurs le château de Motcezuma lors d’une expédition de 1868 dont lui et son groupe ne sont jamais revenus.
Des restes de l’expédition ont été justement retrouvés il y a quelques mois et la SdE cherche depuis ce temps à monter un groupe d’experts pour tenter de comprendre ce qui s’est passé à l’époque et accessoirement mener à bien les travaux de recherche sur les Havasupai.
Il faut donc préparer une expédition, recruter une équipe et de l’argent, cela demande quelques semaines de préparation (15 jours). La première étape est une conférence de presse  qui sera relayée sur tout le continent, le but étant de trouver ce qui est arrivé à l’expédition Powell et de trouver traces des merveilles archéologiques citées dans les restes du carnet d’expédition bien sûr, mais surtout de faire appel aux généreux dons de mécènes pour financer cette aventure, car elle prendra sans doute plusieurs semaines de voyage.
L’élan de générosité provoqué par cette conférence permet de bénéficier du soutien de la Smith& Robbard (S&R) (train avec loco roche fantôme + caisses d’équipement), les 15 autres jours servent à trouver des guides sur place (par télégraphe).
Une fois toute l’expédition prête, encore une belle couverture médiatique avec présentation de l’équipe, du journal et des restes (collier, couteau et page du journal) pour de belles photos avant le départ. Cette présentation se fait lors de la seule escale du voyage, à Salt Lake City, pour remercier les généreux donateurs.
*********************************************************************************
Salt Lake City : A l’extrême Ouest des territoires contestés se dresse la ville neutre Salt Lake City. Capitale des Mormons, au cœur de l’Utah, dans des terres désertiques, cette ville mise sur de nombreux atouts. Le premier est la religion : Toute la ville se base autour de la manière de vivre des Mormons et ce sont eux qui font la loi. Le maire de la ville est Brigham Young, un chef Mormon et ses proches font régner la loi religieuse dans le comté. Des rumeurs parlent de tueurs aux ordres de Young, les Danites, qui massacrent sans pitié les opposants, mais rien ne laisse supposer qu’ils existent. Le deuxième avantage de la ville est son isolement. Salt Lake City est en plein milieu du désert et s’organise comme un petit pays que Young préside, le Déseret. Ce pays réclame son indépendance auprès de l’Union si toutefois le Nord gagne la guerre, ce que Grant accorde en échange d’un peu d’aide. Le troisième avantage de la ville est de posséder en son cœur les usines Smith et Robards et le Savant Darius Hellstromme. Smith and Robards attirent de nombreux travailleurs, et leurs inventions sont vendues dans tout le pays, favorisant la richesse et donc l’indépendance de la ville. Hellstromme est lui un savant fou, mais dont les nombreuses inventions font de Salt Lake City la ville la plus avancée techniquement. Eclairée à l’électricité, parcourue de tapis roulant qui mènent les ouvriers de leurs domiciles aux usines, traversée de multiples tuyaux qui mènent l’eau et l’électricité directement chez les habitants, la ville semble futuriste mais aussi très pollué. La banlieue de la ville est constamment cernée de brouillard et les habitants pauvres qui y vivent en subissent les maladies. La ville porte d’ailleurs le triste surnom de Grisaille City (City O’Gloom). De multiples dangers peuplent les rues de la ville, du tueur en série local aux rats géants, en passant par les hommes aux membres cybernétiques s’adonnant aux nombreux sports de la ville. L’extérieur de la ville n’est pas plus sûr entre les vers des sables et les pillards Shoshones. Il est intéressant de noté que la seule ligne de chemin de fer qui traverse Salt Lake City n’est pas due à une des 6 compagnies principales, mais à la Denver Pacific, compagnie de Smith et Robards, très convoitée par Hellstromme et sa Wasatch. Toutes les compagnies possèdent pourtant des espions dans la ville, surveillant principalement les travaux de Hellstromme et de « Smith and Robards ».
Les célébrités de la ville, outre Hellstromme et Young sont l’espion de roman (apparemment réel et sans aucun lien avec le fameux Colorado Starr) Nevada Smith, des Pinkerton, le Shérif Eli Waters, à l’efficacité redoutable, le savant fou Leonitus Gash, inventeur de l’amélioration par la robotique (cybernétisation) aujourd’hui recherché par les deux camps qui ont mis sa tête à prix.
*********************************************************************************
Mais la conférence de presse voit l’irruption d’une bande de despérados dans la magnifique salle de bal du Grand Hotel. Ils semblent penser qu’il y a de l’argent dans la salle et que les reliques peuvent aussi leur rapporter. Malheureusement, leur plan bien huilé sera compromis par l’intervention de nos fiers héros. Colorado sera quand même blessé et bénéficiera du système de santé du coin, avec assez de chances pour y survivre.
Le départ est prévu pour une dernière partie en train, départ en début d’après-midi pour 24h de voyage dans le train à roche fantôme de la S&R, destination Cedar city, dernier point de civilisation avant d’entamer un périple au cœur d’une merveille de l’Arizona qui abrite quelque part en son sein la tribu des Havasupai : le grand Canyon !

La SdE vous paiera 50$/jour/perso et vous octroie 250$ d'avance chacun (c'est tout proprement énorme, même si le danger est prévisible entre la nature, hostile la nature, et la rencontre d'indiens coupés du monde).

En attendant, vous pouvez chercher de l'équipement "spécial", c'est le meilleur endroit au monde pour ça, je vous transmet un fichier par mail avec les noms et les prix, j'ai pas les descriptions dessus mais demander moi si quelque chose vous intéresse et que vous êtes pas sûr de ce que ça fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azoun
Comte
Comte
avatar

Masculin Nombre de messages : 707
Age : 42
Date d'inscription : 25/10/2013

MessageSujet: Re: [DEADLANDS Classic] We need you!   17/4/2018, 07:55

Ah oui, je précise que nous jouerons aux pijolins samedi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatling
Comte
Comte
avatar

Masculin Nombre de messages : 641
Age : 35
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: [DEADLANDS Classic] We need you!   17/4/2018, 18:42

Coucou, je serais en retard samedi.
Je serais là vers 22h je pense, désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gerald
Duc
Duc
avatar

Masculin Nombre de messages : 1033
Age : 46
Date d'inscription : 13/03/2009

MessageSujet: Re: [DEADLANDS Classic] We need you!   17/4/2018, 19:56

petit question, différence entre les balles standard et perforantes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azoun
Comte
Comte
avatar

Masculin Nombre de messages : 707
Age : 42
Date d'inscription : 25/10/2013

MessageSujet: Re: [DEADLANDS Classic] We need you!   21/4/2018, 08:13

mince, j'ai pas eu l'alerte mail donc je vois ton post que maintenant...
Comme Bertrand arrive un peu plus tard, on pourra regarder en détail en début de séance mais les perforantes permettent d'ignorer des points de protection (comprendre armure) de mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [DEADLANDS Classic] We need you!   

Revenir en haut Aller en bas
 
[DEADLANDS Classic] We need you!
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Classic Superstars 28
» Deluxe Classic Superstars série 8 !
» Classic Superstar Serie 20
» Classic truck séries Ford AA 1928, 1930
» Classic SuperStars 26 (MOC)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Collège de l'Escargot Rouge :: Jeux de rôle :: Autres Jeux de rôle-
Sauter vers: